Implantation de la maison

Armés de nos 15 chaises et de 250m de ficelle, nous voilà prêt à matérialiser les murs de la maison. C’est partit pour l’implantation de la maison.

Cette étape d’implantation nous angoissait depuis plusieurs mois. Nous avions beau fouiller sur internet, nous ne trouvions pas réellement de « mode d’emploi » pour ces fameuses chaises. Voilà comment nous avons procédé.


Objectif

Matérialiser au sol l’entre axe des fouilles pour le terrassier

Durée

Une journée à deux

Matériel

32 Poteaux en Douglas 4x4x120cm
16 planches de palette de 2x10x100cm
250m de ficelle
Vis (perceuse)
Trombones
Niveau à eau et à bulles
Double décamètre
Fil à plomb

Pas à pas

Avant toute chose, nous avons commencé par déterminer le nombre de chaises nécessaires. Il en faut une à chaque extrémité de mur donc pour nous 16.

Nous avons ensuite commandé le bois nécessaire pour les poteaux à la scierie. Nous avons opté pour du 4x4cm et c’est selon nous suffisant. La hauteur des chaises et donc des poteaux est quant à elle très dépendante du terrain. En ce qui nous concerne, nous savions que l’implantation se ferait après passage du terrassier, sur un terrain relativement plat. Pour être sûr, nous avons quand même commandé des longueurs de 1m20 qui se sont avérées nécessaires par la suite. En effet, nous en avons implantées certaines loin de fouilles (et donc plus sur la zone nivelée) pour faciliter le travail du terrassier.

Terrassement fini sous un ciel menaçant

Image 1 parmi 1

Nous les avons biseautés les poteaux d’un côté pour faciliter l’enfoncement dans le sol. 

Piquets des chaises

Image 1 parmi 1

Pour le dessus des chaises, nous avons opté pour des planches de palette que nous avions à disposition. Cela nous a fait économiser un peu d’argent.

En parallèle, nous avons dessiné sur l’ordinateur (Autocad) un plan de l’axe des fouilles coté, mentionnant toutes les longueurs des murs ainsi que les diagonales. Nous l’avons imprimé et mis sous pochette plastique. Il nous a suivi sur le chantier pendant de nombreux jours.

Plan des fondations

Image 1 parmi 1


Premier mur

Une fois sur le terrain, la première étape a été de positionner le mur ouest en fonction de l’orientation désirée. Nous souhaitons une maison orientée sud, 20 degrés vers l’est afin de profiter un maximum du soleil tout en se désaxant un peu de la route. Nous avons matérialisé les deux extrémités de ce mur par des piquets.

Ensuite, grâce à l’alignement des piquets, nous avons planté les deux poteaux de la première chaise à environ 4m du piquet. Le but étant de laisser la place au terrassier pour manœuvrer avec la pelle sans toucher les chaises. L’écart entre les deux poteaux doit être défini par rapport à la longueur de la planche de palette. pour nous environ 1m. Quant à la position horizontale de cette même planche de palette, elle est doit être défini de façon à ce que toutes les planches de palette soient au même niveau. Ni trop haut pour ne pas être inaccessible, ni trop bas (en dessous du niveau du sol).

Une fois cette première chaise implantée nous avons planté de la même façon les deux autres poteaux de la deuxième chaise. Ensuite, grâce au niveau à eau, nous avons fixé la planche de palette de niveau. Je positionnais le bas de notre niveau à eau sur la planche de palette de la première chaise et Nico positionnait l’autre extrémité du niveau sur un des poteaux de la deuxième chaise et naviguait de bas en haut jusqu’à ce que le niveau indique la même valeur. Nous réalisons cette mesure sur le deuxième poteaux, puis nous positionnons la planche de palette sous les traits dessinés et nous vérifions au niveau à bulle son horizontalité avant de la fixer aux deux poteaux.

Chaises d'implantation

Image 1 parmi 2

Nous avons ensuite accroché de manière sommaire (en l’enroulant autour de la planche de palette) une ficelle entre nos deux chaises en s’alignant à l’oeil avec nos piquets plantés au sol. Nous avons vérifié le bon alignement de la ficelle avec les piquets matérialisant les deux extrémités du mur grâce au fil à plomb et coincé à ces deux endroits un trombone sur la ficelle. L’espace entre les deux trombones représente la longueur du mur. Nous avons opté pour la méthode au trombone car une marque au crayon ne peut être déplacée alors que le trombone peut bouger à souhait.

Voila nos deux premières chaises installées et notre premier mur matérialisé. Il ne nous en restait plus que 7!!!


Deuxième mur perpendiculaire

Pour matérialiser le mur sud en angle droit, nous avons utilisé la bonne vieille méthode du 3/4/5 (vous trouverez de nombreux tutos explicatifs sur le web). Nous avions la place alors pour tenter d’être le plus précis possible nous avons doublé les valeurs en faisant le 6/8/10 et malgré ça ce fut laborieux!!!

Les ficelles se croisent à l’angle sud-ouest, juste sur le premier trombone et un autre trombone est placé à l’angle sud-est.

Les deux autres chaises du mur sud sont ensuite placées au plus juste et les ficelles tendues pour matérialiser le mur.

S’en suit l’étape stressante de mesure de la diagonale sud-est/nord-ouest. Nous croisons les doigts mais malheureusement pour nous ce n’est pas juste, alors nous décalons un peu notre ficelle sud et nous remesurons la diagonale et ça jusqu’à ce que les trois valeurs (longueurs du mur ouest, sud et diagonale sud-est/nord/ouest) soient exactes.

Ensuite, pour être certain de ne pas perdre l’implantation de ces deux murs, nous avons vissé sur le dessus des planches de palette, une vis à l’endroit exacte du passage de la ficelle. De cette façon les ficelles pourront être mises et enlevées aussi souvent que nécessaire. Nous avons écrit sur la planche de palette « axe des fondations » car vous verrez par la suite que nous planterons d’autres vis et il est préférable de ne pas se tromper! En effet, les chaises nous servirons également pour les soubassements. Nous planterons d’autres vis pour matérialiser l’extérieur des parpaings par exemple.

Nous avons procédé de la même façon pour les autres murs:
réaliser le 3/4/5 pour déterminer l’angle droit,
implanter les deux chaises
tendre la ficelle sans l’accrocher
positionner notre trombone
Vérifier les longueurs et les diagonales.
Et si tout est ok, nous positionnons une vis sur la planche de palette à l’endroit exact de la ficelle.


Marquage au sol

Ensuite grâce au fil à plomb et une bombe de peinture, nous avons dessiné au sol l’entre axe des murs. Les ficelles peuvent ensuite être rembobinées sur un des deux piquets.

Le terrassier n’a plus qu’a creuser les fouilles

Il nous aura fallu une journée entière de mesure pour arriver au résultat final mais nous sommes satisfait du résultat. Les mesures sont difficiles à prendre avec un double décamètre car la tension du fil n’est pas toujours la même. De plus, le vent fait également varier les mesures mais il semblerait que nous n’ayons pas plus d’un ou deux centimètres d’erreur.

Fin de l'implantation

Image 1 parmi 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *